Aujourd'hui, ça fait pile quatre mois depuis le départ sous la tour Eiffel, et pile 50 jours que je suis en Inde. quatre mois ca parait court au regard d'une vie. Dans la mienne ces derniers quatre mois ont certainement été les plus denses de mon existence. Céline (encore lui) écrit que "la jeunesse ce n'est jamais que de l'entrain à vieillir". J'ai été très, très jeune ces quatre derniers mois. J'ai beaucoup appris et beaucoup vieilli aussi, même si les poils du menton sont toujours aussi rares.

Pour cet anniversaire un peu spécial je suis en route depuis 48 heures, sans me poser, objectif  Taj Mahal. Le vendredi l'entrée est gratuite, conseil de routards à Mysore, confirmé par le Lonely.  Arrivé quatre heures trente. Le bus c'est pas le top question sommeil. Un taxi me conduit dans une guest house et m'apprend la grande nouvelle : Le Taj est fermé le vendredi. On m'a déjà raconté pas mal de trucs pour me piquer mon fric mais ça c'est quand même un peu gros ! L'info est confirmée par un touriste noctambule, je ne préfère pas y croire. A 6 h 30 je me présente devant les portes qui devraient déjà être ouvertes... Le Taj Mahal est en effet fermé. Il y a cinq semaines le gouvernement a supprimé le jour gratuit pour en faire le jour de fermeture. Bon, ce n'est pas tout, le gouvernement a aussi modifié les tarifs. Avant le touriste payait 15 francs, maintenant c'est 20  ruppies pour l'indien et 20 dollars pour le touriste. Idem pour le fort. Le pire, pas de tarif pour les étudiants, refrain indien.

Visiter Agra, le symbole culte du voyage en Inde, c'est au minimum 40 dollars de visite : une bonne semaine de vie sur le sous continent, transports inclus. Autant vous dire que je suis assez frustré. Aucune envie d'attendre demain pour visiter le mausolée. J'assiste au lever du soleil depuis la terrasse d'un hôtel voisin. Pas magique du tout, impressionnant quand même. Le Taj apparaît surtout sortir grâce aux rayons du soleil de son voile de pollution. La masse noire se détache dans la nuit, les bulbes luisent petit à petit. Pas de couleurs mirobolantes, juste le Taj qui apparaît. Impressionnant. Ballade en ville, puis train pour Delhi. Guest house à côté de la Train Station de New Delhi. Internet et dodo, à +.