13 février 2001

40ème jour, JAISALMER, just enjoy

Pas de business aujourd'hui. J'ai passé l'âge. Je reste à la boutique des Patwa Havelis toute la matinée, le début d'après midi aussi. Raef n'a pas fait une seule affaire depuis trois jours. Je ne risque pas d'y rencontrer des touristes. On reste paisible à discuter, apprendre à compter dans la langue de l'autre, jouer au cricket. J'ai mon walkman avec moi histoire de faire écouter aux indiens le prototype de la musique western. BO de Charlie’s Angels au programme. Seul Bapu, le gamin d'un étal en plein air semble apprécier. Tant pis,... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2001

39ème jour, JAISALMER, tout sur le Cachemire

Aujourd'hui j'ai trop déconné avec les touristes. Toutes les boutiques touristiques de la ville me connaissent. Tous les patrons sont venus me voir et veulent que je leur amène des touristes. Ils s'imaginent que j'ai des problèmes d'argent. 30% pour des clients, 5% pour rester dans la boutique, 20% pour un mix des deux. Ca peut aller taper dans les 1 000-1 500 francs français par jour. Trop dangereux. Une, les flics me regardent d'un peu trop près. Deux, ça crée des jalousies terribles. La plaie de l'Inde. Aujourd'hui je parle à... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2001

38ème jour, JAISALMER, tout sur le Pashmina

Petit déjeuner carte postale sur la terrasse de l'hôtel. Envoyez-moi vos adresses si vous voulez une image. Boutique des Kashmiri ensuite, l'affaire est bien roulée, va falloir que je pense à me faire payer. Comme vous êtes des amis je vous explique le pashmina, pour les prochaines soldes... Le cachemire vient du dos du mouton, et le pashmina du cou de la vache. Le pashmina c'est beaucoup plus doux que le cachemire. La couleur naturelle est plus douce que les artificielles. Normal. Le pashmina simple est translucide. Normal. Le... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2001

37ème jour, JAISALMER, une journée idéale

De 11 h à 14 h, je stay chez mes potes Kashmiri. Ils sont très contents de moi. Je parle avec les touristes, raconte quelques pipos, leur parle châles et de pachmina comme si c'etait ma mère qui les faisait. Ils achètent et moi je bois du thé, connu comme le loup blanc dans l'enceinte du palais. Les guides touristiques veulent que je bosse aussi pour eux. A chaque fois qu'ils conduisent un touriste dans une boutique, ils prélèvent le soir venu 30% des achats. Marché très rentable pour cette mafia locale. Vous êtes prévenus. A... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2001

36ème jour, JAISALMER, le vaisseau du désert

Meute de rickshaws à l'arrivée. L'un d'entre eux me conduit direct à son hôtel contre ma volonté. Cheating. Tant pis pour son fric et sa commission. Je tombe par hasard sur une chambre magnifique, 50 ruppies la nuit avec bathroom. Le lonely lu un peu plus tard l'indique comme cheap and chearfull. Good luck. La spécialité de la ville c'est les safaris chameau. En échange d'une chambre quasi donnée, je dois participer au safari de l'hôtel. Les conditions qu'ils proposent sont pour le moins honnêtes. Le deal est conclu. Visite du... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2001

35ème jour, JAIPUR, le commerce des pierres

Thé au lit pour le réveil, c'est une manie. Nous glandons gentiment jusqu'à dix heures, heure à laquelle le business commence. En attendant l'électricité. Les Népali sont les grands client du moment. Aujourd'hui il veulent des fausses pierres. La famille n'en a pas, et fait donc venir des brooker. Les Népali s'installent près de la fenêtre à la lumière, dos au mur. Le frère aîné d'Aziz à leurs côtés, sa boite à pierres face à lui. Le brooker entre, s'assied et  déballe sa came. Les papiers se déplient et les pierres apparaissent.... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2001

34ème jour, JAIPUR, au lit avec Aziz

J'en conviens, tout ce qui précède est infiniment trop loin. On va faire plus court. Internet, j'y passe décidément trop de temps, puis bus pour Amber Fort. Le palais est à 11 Km de la ville, perdu dans la montagne. Un flic hors service me guide sur un chemin hors touriste. J'aperçoit ces derniers monter par la grande rampe à dos d'éléphant. J'avais aperçu des éléphants sur la route, maquillés à outrance, encore plus beaux que celui du temple de Madurai. Le touriste aime le Kitsch. Le palais à l'extérieur a tout du château fort,... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2001

33ème jour, JAIPUR, soirée orientale

Wahoo. Lever 11 h, tranquille peinard, puis visite de l'observatoire astrologique. Un maharadjah particulièrement éclairé a fait construire au XVIIIème un observatoire ultra moderne, synthèse des recherches arabes et européennes sur la question. Pendant ce temps là en France, le régent finançait la guerre de trente ans... L'observatoire jouxte le city palace, ses instruments de quelques dizaines de mètres de hauteur restent un brin futuristes, mais sont régulièrement entretenus, en état de fonctionner, d'après les guides. Le wind... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2001

32ème jour, JAIPUR, sous le signe d'Hanuman

Réveillé en fanfare, une meute de chiens course une bande de singes devant l'hôtel. Les singes sautent d'arbre en arbre, s'abritent sur un poteau devant ma fenêtre, et les chiens aboient bien fort. Tout le monde se marre, on engage des paris. Finalement les chiens se lassent, et le calme revient. Tour de vélo dans la ville morte. A onze heures, avec l'électricité, les boutiques s'ouvrent et la vie revient. Quand on dit que la vie ne tient qu'à un fil... Je m'accroche une fois de plus pour de longues heures à ce fil qu'est... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2001

31ème jour, JAIPUR, pink and cold city

Une meute de rickshaws déchaînée attend sa fournée de touristes à la descente du train. A cette heure-ci il y a peu de touristes, et je suis donc l'objet de nombreuses sollicitations. "10 Roupies seulement pour aller où tu veux". La technique a été tellement décriée par la BiBLE (lonely planet) que je préfère continuer à pied. Le taxi n'est pas cher certes, mais il conduit systématiquement dans  un hôtel où, en plus de la chambre, s'ajoute la commission du driver. Il fait un froid de canard en ce petit matin, après... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]