MEDIAPART, la critique au fil des lectures par Christophe JOURNET (extraits)

"Passés en direct live ou par téléphone, les mises à prix et les surenchérissements avaient de quoi donner le vertige, n'eût été la véritable hauteur éthique du moment : un silence quasi mystique, les regards oscillants entre la surprise et la conscience d'être là, à l'extrême bout du monde d'une grande oeuvre, à l'instant précis où son étrave va fendre le fleuve en crue des lettres et rejoindre le hollandais volant, Baudelaire, le Belem et les autres très grands voiliers, clin d'oeil, à trois encablures à peine du départ du Vendée globe challenge et deux jours après le Goncourt 2008."

lire l'article intégral sur MEDIA PART