La 19e vente aux enchères dirigée par Maître Philippe ROUILLAC à Cheverny confirme son statut de rendez-vous le plus important du marché de l’art en province, avec un produit global de 4,5 millions d’euros en deux jours de vente, les 10 et 11 juin 2007.

Le dimanche 10 juin un tableau de Simon VOUET, Le repos pendant la fuite en Egypte, a été adjugé 158.000 € au marché londonien qui a aussi emporté Le repos de la bergère d’Adam PYNACKER pour 50.000 €. Le Portrait de Lafayette par John OPIE a été vendu pour la somme de 35.000 € à un descendant de la famille. C’est aussi le prix payé pour une école flamande du 17e siècle représentant une Vierge à l’enfant avec Saint Jean portant les fruits. Le bronze de RODIN, L’éternelle idole, a atteint la somme de 56.600 €, alors que l’ouvrage animalier illustré par François Nicolas MARTINET a été acheté par un collectionneur du Val de Loire pour 33.000 €. Autre belle enchère avec le Surtout des chasses de la manufacture de Sèvres adjugé 24.000 €. Les pièces d’extrême orient ont rencontré un franc succès : 25.000 € pour une Coupe libatoire en corne de rhinocéros des 17-18e siècles et 26.000 € pour une Jarre de l’époque Fahua du 16e siècle.

La vente du lundi 11 juin était consacrée à l’art moderne. Le marché aux fleurs de La Madeleine à Paris par Eugène GALLIEN-LALOUE a obtenu le prix de 32.000 €, alors que l’affiche d’Henri de TOULOUSE LAUTREC, Eldorado - Aristide Bruant dans son cabaret, est partie pour la somme de 44.000 € vers Londres.

La vente de la collection TANGUY réunissant 63 œuvres de Alexandre IACOVLEFF a totalisé près de trois millions d’euros. Cinq acheteurs de nationalité russe présents dans la salle et douze lignes téléphoniques se sont disputés la pièce phare de la vente, Sorcière Tho de Cao Bang, qui a été adjugée à Cheverny pour la somme de 650.000 €. Vingt-neuf œuvres ont dépassé la somme de 20.000 €. En particulier une Femme de pécheur au turban rouge vendue 178.000 €, une Femme allongée 260.000 € et  une Étude de nu 248.000 €. La Marchande de poisson de 1928 a été adjugée 112.000 € et un Moine 94.000 €. Les acheteurs contactés par téléphone qui suivaient en direct une autre vente d’art russe ont salué les enchères de Cheverny : « Les prix sont aussi élevés qu’à Londres ! »

Les œuvres de Marie VASSILIEFF, figure russe de l’école de Montparnasse dans les années 1910-20, ont été dispersées à des prix jamais atteints pour cette artiste. Les sculptures en fil de fer, bakélite et autres matériaux révolutionnaires à l’époque ont été vendues entre 15.000 € et 30.000 €. Une Nativité de 1950 avec au verso une Étude pour un portrait de femme a été adjugée 97.000 €. Le dernier numéro de la vente est parti à 65.000 €, il s’agissait de l’Effigie d’un moine.

Ruban bleu des ventes en province, Me Philippe Rouillac conserve la première marche du podium... depuis 1989 !

Cheverny 2008, la 20ème vente est arrêtée au 8 juin prochain…

  Tous les résultats et photos sont accessibles sur le site : www.rouillac.com