30 novembre 2000

SYRIE : LES DEUX FACES D’UNE SEULE PIECE

Massel fruité ou tabac nature ? Le narguilé est le symbole actuel de la jeunesse syrienne. La mode depuis quelques années est en effet à la pipe à eau. « Et à par ça, qu’est ce que tu fais après la fac ? » « Je fume !». La nouvelle génération bousille son temps dans des chimères, fume sa jeunesse à grande bouffées. Un peuple en devenir se consume lentement, faute d’ouverture et de liberté. Il est strictement interdit de parler politique en Syrie. Premier postulat. Toutes nos conversations nous y ramènent. Grande évidence. La grande... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2000

LA TEMPETE DE NEIGE

Deuxième confrontation aux forces de la nature : les Discos tiennent le coup. Après une tempête sur la mer Adriatique, Wanaumé se retrouve bloqué par sa première tempête de neige. Nous sommes à 2000 mètres d’altitude dans un col de la Béka (Liban). Nous venons d’admirer les cèdres millénaires et devons traverser les montagnes pour rejoindre Baalbek où nous sommes attendus dans l’après-midi. Seb finit tout juste de se plaindre de n’avoir pas vu la forêt sous la neige qu’un pick-up nous bloque la route pour nous mettre en garde de... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2000

LES CEDRES DU LIBAN

Quand j’étais en CE2 la maîtresse nous avait appris à calculer l’âge des arbres morts lors d’une promenade en forêt. Il faut compter sur le tronc coupé le nombre de cercles d’écorce qui correspondent chacun à une année de vie de l’arbre. 10 ans, 30 ans, 45 ans parfois ; les années s’égrènent au fil des minutes qui passent… Ici, au Liban, une heure, une journée, une vie peut-être ne suffiraient pas à compter l’âge des cèdres. Les arbres les plus vieux ont 6000 ans et les petits jeunots sont âgés de 1500 ans seulement ! ! ! Le livre de... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2000

Le monastère Deir Marmusa.

Un temps de rencontre à l’écart des hommes Le lieu Perché en haut de la montagne, il faut laisser sa voiture dans le désert pour arriver au monastère. Vous pouvez aussi prendre le chemin qui serpente à travers les cailloux depuis Nabek, la ville la plus proche. Situé à une centaine de Km de Damas le paysage est biblique ; vingt bonnes minutes de grimpettes abrupte laisse tout loisir de trouver la paix et le silence , loin de l’agitation des villes. En bas, avant de passer la porte criez dans votre langue natale qui vous êtes, d’où... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2000

Bon anniversaire papa

Tom se réveille en sursaut du demi sommeil qui ne l’a pas quitté de toute la nuit : la turista. Vu de votre fauteuil, confortablement installé devant l’ordinateur ce mot peut faire sourire. Ici c’est la terreur ou du moins le malaise d’une selle incontrôlée. Il est de facto placé au régime : pain sec et riz en attendant un prompt rétablissement. Le petit déjeuner est servi au soleil sur le toit, face aux grenadiers et pommiers qui s’étendent à perte de vue. A Qala’at Samaan nous négocions ferme avec le gardien qui finalement nous... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2000

LE SOUK D'ALEP

Tom, Marie et Seb se lèvent de bonheur, l’un pour trier les photos, l’autre pour écrire un texte, le dernier pour sélectionner les premières vidéos que nous envoyons à Fun Tv. Seul Aymeric dort, il a préféré bosser une partie de la nuit. C’est ça aussi le Wanaùmé Spirit, : l’effort après le réconfort ! Si la matinée est consacrée à la partie moins amusante du voyage, nous nous rattrapons amplement l’après-midi. Après avoir mis en ligne grâce à la valise satellite, nous faisons nos adieux au père jésuite qui soit dit en passant est le... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2000

ALEP, UNE VILLE FASCINANTE

Le jour de repos pour les musulmans, notre premier jour à Alep. C’est au petit déjeuner que l’évêché grec catholique nous demande de plier bagages. Nous libérons donc les chambres après une nuit toujours très confortable mais sans savoir à quelle porte frapper le soir. Inch Allah. Des arméniens qui nous observent depuis un café autour des voitures viennent spontanément nous offrir quelques spécialités locale : ohmos et lait à la cannelle. Nous arrosons ensemble la demande de l’Union Européenne à la Turquie de solder ses questions... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2000

L'HOSPITALITE SYRIENNE ET LES RUINES ANTIQUES

Lattaquié devait être une rapide étape frontière… C’est après trois grosses journées d’initiation syriaque que nous faisons nos adieux à cette ville et à nos guides. Petit déjeuner à 7H30 avec Saliba qui insiste pour que nous restions au moins jusqu’à une heure de l’après midi avec lui. Nous avons de la peine à le quitter. Il est la prévenance même. Le père Jihad est ensuite l’objet de nos adieux. Notre Dame de Lattaquié restera pour longtemps dans nos mémoires, le sens du " don de soi " de son curé comme un exemple que l’on... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2000

Cette journée est consacrée à l’internet.

En passant par le centre culturel français, nous apprenons avec regrets que nous ne pouvons pas consulter nos mails. Le seul serveur est contrôlé par l’Etat, et le mot « mail » dans une adrresse url est bloqué. Les pages sont filtrées, impossible donc de consulter notre mail.voila.fr. Adieu notre moyen de communication favori. Comme dit le guichetier de la poste : ici nous sommes en dehors du monde. Il nous faut alors finir de taper les nombreux textes à mettre en ligne. Continuer d’exister sur le web sans échanger : sourd mais pas... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2000

Le père Jihad nous invite à partager son petit déjeuner ...

... vers 8 heures. Il n’y a qu’un étage à monter et nous nous installons autour d’une grande table. Le repas se compose de bio-pizzas que l’on tartine de confiture, de miel et de yogourt à tremper ou non dans le café, c’est selon. Le petit déjeuner devient rapidement un grand déjeuner qui va durer une partie de la matinée et est l’occasion d’approfondir les discussions de la veille. La politique est le sujet tabou, à éviter de toute évidence, mais nous y sommes sans cesse ramené. Ici tout est politique, jusqu’au nom du père, Jihad qui... [Lire la suite]
Posté par piranhas à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]